Les 27 fusillés de la Bouvardière - Saint Herblain - 44

Extrait du journal Le Phare du 2 Juillet 1944
Extrait du journal Le Phare du 2 Juillet 1944

Les prisonniers du maquis sont nombreux. Emmenés tous ensemble pour passer la nuit du 28 au 29 juin à Nantes, ils sont regroupés dans la prison de la ville, la prison Lafayette.

Outre les maquisards pris les armes à la main, il y a là un prêtre, quatre femmes, le commandant du maquis, des résistants arrêtés à la Meilleraye, un aviateur anglais et puis de nombreux prisonniers pris dans la commune de Nort-sur-Erdre, commune si proche de la forêt de Saffré : des commerçants qui avaient aidé les maquisards, des personnes âgées, de jeunes apprentis, et même deux vicaires (qui seront rapidement relâchés) ; un jeune résistant en route pour Saffré a été pris alors qu'il était en crise, un autre, réfractaire au STO a été appréhendé chez ses protecteurs, des agriculteurs de la forêt sont aussi du nombre.

C'est parmi tous ces prisonniers que les nazis font faire « tri » afin de déterminer lesquels ont été les plus dangereux pour eux, à savoir les hommes armés qui ont répondu par le feu à leur attaque.

Les Allemands veulent faire vite, ils savent qu'il y a d'autres regroupements de maquisards en Bretagne et qu'ils ont tous le même but : gêner les forces allemandes dans leur marche vers la Normandie.

tract distribué par les Allemands
Tract distribué par les Allemands
Plan de la salle du procès (par l'abbé Ploquin)
Plan de la salle du procès (par l'abbé Ploquin)

Ils décident donc d'emmener 35 prisonniers à la Bouvardière, un petit hameau sis sur la commune de Saint-Herblain, une commune voisine de Nantes, où un petit château entouré de fermes va devenir le lieu du procès et du martyre de 27 des 35 résistants réunis là en toute urgence.

Parmi les responsables nazis on retrouve là Wilfried Hanschmann, président du tribunal et Werner Ruppert, l'un des principaux représentants de la Gestapo à Nantes.

Seuls deux des 35 condamnés, l'abbé Henri Ploquin et le coiffeur nortais Jean Sauderais, survivront à la guerre : outre les 27 fusillés, deux seront assassinés quelques jours plus tard et les quatre autres iront mourir en déportation. C'est grâce aux témoignages de Jean Sauderais et de l'abbé Ploquin que l'on peut connaître le détail de ce procès et de l'exécution des 27 condamnés à une mort immédiate, les dossiers des huit autres demeurant à provisoirement à l'instruction.

Les exécutions : entre 23 h et minuit les 27 condamnés sont exécutés devant un petit monticule de terre au fond du parc du château. Les familles ne seront averties que plusieurs jours, ou même plusieurs semaines plus tard ainsi que le rappelle Xavier Garçon , le frère de l'un des fusillés, son frère Jean.





Salle du Château
Salle du Château
Château extérieur
Château extérieur

Les 27 fusillés et l'horaire des exécutions

Jean Paty, fusillé au Château de la Bouvardière
Jean Paty
21 ans, de Massérac
23 h
Joseph Biveau, fusillé au Château de la Bouvardière
Joseph Babonneau
24 ans, de Nort-sur-Erdre
23 h
Joseph Biveau, fusillé au Château de la Bouvardière
Joseph Biveau
18 ans, de Saint-Nazaire
23 h
Joseph Colard, fusillé au Château de la Bouvardière
Joseph Colard
20 ans, des Touches
23 h 04
Georges Durand, fusillé au Château de la Bouvardière
Georges Durand
21 ans, de Fay-de-Bretagne
23 h 04
Alcide Gabaret, fusillé au Château de la Bouvardière
Alcide Gabaret
20 ans, des Sables d'Olonne
23 h 04
Jean Garçon, fusillé au Château de la Bouvardière
Jean Garçon
20 ans, de Saint-Emilien de Blain
23 h 04
Jean Garçon, fusillé au Château de la Bouvardière
Amand Gicqueau
24 ans, de Saffré
23 h 04
Lucien Corgnet, fusillé au Château de la Bouvardière
Lucien Corgnet
26 ans, de Fay-de-Bretagne
23 h 12
Cyprien Gougeon, fusillé au Château de la Bouvardière
Cyprien Gougeon
21 ans, des Touches
23 h 12
René Hollner, fusillé au Château de la Bouvardière
Marcel Houguet
22 ans, de Nantes
23 h 12
René Hollner, fusillé au Château de la Bouvardière
René Hollner
26 ans, de Joeuf
23 h 12
Résultat de recherche d'images pour
Henri Moreau
19 ans, de Nantes
23 h 23
Paul Tiger, fusillé au Château de la Bouvardière
Jean Pouty
21 ans, de Nantes
23 h 23
Résultat de recherche d'images pour
Paul Tiger
22 ans, des Touches
23 h 23
Henri Jouneau, fusillé au Château de la Bouvardière
Henri Jouneau
19 ans, de Carquefou
23 h 30
Robert Lanen, fusillé au Château de la Bouvardière
Georges Laurent
23 ans, de Rougé
23 h 30
Robert Lanen, fusillé au Château de la Bouvardière
Robert Lanen
23 ans, de Paris
23 h 30
Louis Lého, fusillé au Château de la Bouvardière
Louis Lého
21 ans, de Nantes
23 h 30
Henri Macault, fusillé au Château de la Bouvardière
Henri Macault
21 ans, de la Cornuaille
23 h 30
Charles Picard, fusillé au Château de la Bouvardière
Pierre Lefranc
19 ans, de Ponthierry
23 h 34
Charles Picard, fusillé au Château de la Bouvardière
Charles Picard
19 ans, de Fourmies
23 h 34
Résultat de recherche d'images pour
André Ragot
20 ans, de Monbizot
23 h 34
Résultat de recherche d'images pour
Joseph Retière
24 ans, d'Ancenis
23 h 34
Henri Richard, fusillé au Château de la Bouvardière
Henri Richard
23 ans, de Puceul
23 h 43
Alexandre Templé, fusillé au Château de la Bouvardière
Jean Rigolet
23 ans, de Nozay
23 h 43
Alexandre Templé, fusillé au Château de la Bouvardière
Alexandre Templé
22 ans, de la Meilleraye-de-Bretagne.
23 h 43

Deux condamnés de la Bouvardière sont abattus le 13 juillet 1944 dans la prison de Nantes:

Jean Templé, fusillé à la prison Lafayette à Nantes
Jean Templé
20 ans, de la Meilleraye-de-Bretagne
13 juillet 1944
Marcel Legendre, fusillé à la prison Lafayette à Nantes
Marcel Legendre
18 ans, de Nantes
13 juillet 1944
Logos de la ville de Saffré, de Nort sur Erdre, de Saint Herblain, de l'ONAC et du Ministère de la défense

Participation à la création du site officiel du Maquis de Saffré : Thierry Durand, Etienne Gasche, Christian Marchand, Jacqueline Bertret, Jacques Gicqueau et Jocelyne Poulin Maire de Saffré.
Les textes et documents appartiennent au Comité et sont protégés par copyright, ainsi que les photos appartiennent au Comité ou proviennent du fonds Dom. Bloyet, ainsi que toutes les vidéos (de Mrs Bloyet, Lainé et Gasche)  dont les droits sont protégés. Reproductions interdites; pour toute demande d'utilisation, s'adresser au Comité du Souvenir.

Cérémonie du 76e anniversaire de l’attaque du Maquis de Saffré

La cérémonie du 76e anniversaire du Maquis de Saffré, se déroulera le dimanche 28 juin 2020 au monument du Pas du Houx, à Saffré. Vue les circonstances actuelles avec la Covid 19, la cérémonie  sera simplifiée par rapport aux autres années.

Il n’y aura pas de messe du souvenir au Pas du Houx. Le rendez-vous des drapeaux, autorités invités, ainsi que les membres du Comité du souvenir, des familles de maquisards, aura lieu à 10 h 45. Début de la cérémonie à 11 h, avec dépôt de gerbes, appel des morts, sonnerie aux morts, Marseillaise et chant des Partisans, se déroulera en toute simplicité. Dépôt de gerbes à la croix des Ajoncs. Il n’y aura pas de vin d’honneur.

Le lundi 29 juin à 10 h à la stèle de la Bouvardière, à Saint Herblain, près de la CRS 42, se déroulera une cérémonie à la mémoire des 27 maquisards fusillés à la Bouvardière, en présence des officiels civils et militaires de Nantes et de Saint Herblain, des drapeaux et des membres du Comité du Souvenir du Maquis de Saffré.

Le Maquis de Saffré